Suivez-nous
6 boulevard de la Boutière
CS 56816 35768 SAINT-GREGOIRE

Luxation épaule Chp Saint-grégoire Rennes

Luxation et instabilité d’épaule : le Docteur Baverel nous informe

26 Juin.

A l’Institut locomoteur de l’Ouest du Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire, 3 chirurgiens sont spécialistes de l’articulation de l’épaule. Les Docteur Baverel, Collin et Ferrand prennent en charge toutes les pathologies orthopédiques de l’épaule, de l’instabilité à la prothèse, ainsi que la traumatologie du sport. Qu’est ce qu’une luxation ? Qu’est ce que l’instabilité de l’épaule ? Qui est concerné ? Quelle est la technique chirurgicale la plus souvent utilisée ? Le Docteur Baverel nous répond.

« L’épaule est l’articulation la plus mobile du corps humain »

L’épaule est un ensemble complexe d’articulations entre l’humérus (os du bras), l’omoplate (scapula) et la clavicule. Il s’agit de l’articulation la plus mobile du corps humain, et par conséquent  peut, dans certaines conditions traumatiques, se luxer. La luxation se caractérise par une perte totale de contact entre les surfaces articulaires entre l’humérus et l’omoplate.

luxation épaule chp saint-grégorie
La luxation antérieure de l’épaule : La tête de l’humérus n’est plus en face de la glène, c’est à dire la surface articulaire de l’omoplate

 

Généralement, les patients concernés par les luxations de l’épaule sont des sportifs (rugbyman, handballeurs, sports de combat…). Cette pathologie peut aussi être provoquée par d’autres mécanismes souvent violents (chute dans les escaliers, accident de la route…).

Une luxation est réduite grâce à une manipulation généralement par un professionnel de santé lorsque le patient se présente dans un service d’urgence, ou parfois par un entraineur sportif au bord du terrain de sport si celui-ci maitrise les gestes de premier secours.

L’origine d’une instabilité d’épaule : les luxations à répétition

Après un premier épisode de luxation, l’épaule peut se re-luxer. « Après un premier épisode de luxation, le risque de récidive est proche de 50% ; après deux épisodes, le risque de troisième luxation est supérieur à 80% » précise le Docteur Baverel. « En effet, le premier traumatisme peut être à l’origine de lésions ligamentaires et osseuses, qui vont engendrer des luxations à répétition lors de la reprise d’activités sportives ». Dans certains cas, le patient peut se luxer l’épaule en exerçant des gestes anodins comme attraper la ceinture de sécurité dans la voiture, en s’étirant, voire parfois même la nuit.

Une subluxation se produit quand une épaule se luxe et qu’elle se remet en place (seule ou assistée) dans un instant très court après la luxation. En cas de subluxation, l’articulation n’est plus correctement alignée et la perte de contact entre les surfaces articulaires n’est que partielle (contrairement à une luxation).

Les épisodes de luxations peuvent entraîner des complications.

« Chaque épisode de luxation est un traumatisme à l’origine de douleurs, d’un arrêt des activités, et de risque de lésion pour les tendons de l’épaule et du cartilage, pouvant entrainer à plus long terme des complications » précise le Docteur Baverel.

A partir de 2 épisodes de luxation ou de subluxation, on peut parler d’instabilité d’épaule. Une intervention chirurgicale est alors proposée au patient, en fonction de son âge, de son activité sportive et professionnelle, et des lésions osseuses à la radiographie.

Le docteur Gérald Kierzek explique comment se remettre d’une luxation de l’épaule.

La butée : une technique chirurgicale efficace

La technique de la butée est la technique de stabilisation de l’épaule la plus souvent utilisée. Le chirurgien va prélever une partie de l’apophyse coracoïde de l’omoplate du patient (courte projection osseuse partant du col de l’omoplate) sur laquelle s’insère un volumineux tendon, celui du biceps. Cette greffe osseuse sera positionnée juste en avant de l’articulation au niveau de la glène de l’omoplate, et sera fixée de manière très solide par deux vis.

Au Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire, cette intervention chirurgicale est pratiquée le plus souvent en ambulatoire. C’est-à-dire que le patient peut rentrer chez lui quelques heures seulement après l’intervention.

« Suite à l’intervention chirurgicale, le risque de luxation itérative est de moins de 5%, même à très long terme »

Cette greffe osseuse avec le tendon du biceps stabilise l’épaule puisqu’elle empêche la tête de l’humérus de sortir de l’articulation, sans gêner les mouvements « normaux » de l’épaule. Cette intervention est très efficace. « Après l’intervention, le risque de luxation itérative est de moins de 5%, même à très long terme » précise le Docteur Baverel.

Le bras est immobilisé pour un court moment (environ 15 jours d’attelle seulement) mais la rééducation est immédiate. La conduite automobile est possible après un mois, la reprise des activités sportives douces à partir de 6 semaines après l’opération (natation, vélo, course à pied). Le Docteur Baverel recommande une reprise des activités sollicitant fortement l’épaule à la fin du troisième mois.

Information pratique :

Il sera également possible à partir de fin juin de venir consulter à Redon le Docteur Baverel.

Pour plus d’information sur la chirurgie de l’épaule et les praticiens, consultez le site internet du Centre de l’épaule

© 2018 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire // Groupe Vivalto Santé // Création Agence Gosselin