Suivez-nous
6 boulevard de la Boutière
CS 56816 35768 SAINT-GREGOIRE

Docteur Benoist

La ligamentoplastie sous arthroscopie : la solution pour des chevilles instables.

09 Mar.

CHP Saint-Grégoire : des solutions chirurgicales simples pour des chevilles instables.

Chirurgien orthopédiste du pied et de la cheville avec le Dr Kerhousse à l’Institut Locomoteur de l’Ouest du CHP Saint-Grégoire, le docteur Jonathan Benoist est l’un des rares praticiens sur le bassin breton à pratiquer la ligamentoplastie de cheville sous arthroscopie.

Généralement, les patients ne viennent consulter un spécialiste pour leur cheville que si une douleur persiste après une entorse, ou bien en raison d’entorses à répétition notamment chez le sportif. Dans un cas on va traiter la douleur, dans l’autre l’instabilité.

Docteur Jonathan Benoist nous répond sur cette technique peu répandue en Bretagne mais qui peut s’avérer très efficace pour le patient.

Dans quel cas avons-nous besoin de la ligamentoplastie ?

Ce qu’il faut savoir c’est que l’articulation de la cheville est stabilisée grâce à des ligaments. Les entorses entrainent le plus souvent des lésions du ligament externe de la cheville. Celui-ci est composé de 3 faisceaux (antérieur, moyen et postérieur).

En fonction du type de lésion et de sa localisation, l’instabilité de la cheville peut se manifester par des douleurs ou par un manque de confiance sur la stabilité de sa cheville.

Le risque majeur en cas de lésions ligamentaires est le développement de l’arthrose de cheville.

La prise en charge comportera un premier traitement médical avec principalement une rééducation spécifique et en cas d’échec on envisagera un traitement chirurgical.

En quoi consiste la ligamentoplastie sous arthroscopie ?

La technique de ligamentoplastie sous arthroscopie comporte des avantages considérables.  Le chirurgien procède à de petites incisions d’un centimètre (l’une sert à faire passer une caméra, les autres servent pour les mini-instruments chirurgicaux). Cette chirurgie ne nécessite donc pas d’ouverture de l’articulation, diminuant de ce fait le phénomène d’adhérence et facilitant une cicatrisation rapide. Grâce à cette technique, le chirurgien reproduit vraiment l’anatomie de base.

En quoi consiste la ligamentoplastie sous arthroscopie ?

La technique de ligamentoplastie sous arthroscopie est récente et permet de réaliser une chirurgie de stabilisation de la cheville en mini-invasif. Ceci permet de diminuer les risques post-opératoires, d’offrir une récupération de l’appui et une rééducation plus précoce.

Quelles sont les différentes techniques de ligamentoplastie ?

Il existe 2 techniques de ligamentoplastie de cheville sous arthroscopie :

  • La technique de retente ligamentaire, ou technique Broström-Gould :

Cette technique consiste en la retente du faisceau antérieur du ligament externe associé à un renforcement du ligament par un tissu annexe.L’arthroscopie permet de traiter la lésion ligamentaire mais également les lésions associées (conflit tissulaire, lésion du cartilage).L’intervention peut être réalisée en hospitalisation ambulatoire et la marche est autorisée d’emblée. A 3 semaines post-opératoire, le patient sera rééduqué selon un protocole fourni en consultation de suivi.

La reprise des activités physique peut être envisagée à 3 mois.

  • La ligamentoplastie anatomique :

Cette technique consiste à la reconstruction des faisceaux (antérieur et moyen) du ligament externe de la cheville. Nous utilisons un tendon prélevé au genou pour recréer le ligament externe.

L’intérêt de cette technique est de proposer une reconstruction anatomique du ligament externe offrant une stabilisation la plus complète possible. L’hospitalisation est de 48h avec un appui autorisé d’emblée. La reprise des activités sportives s’effectue à 3 mois.

Tunnel de ligamentoplastie avec fixation par plaquette
Radio post-opératoire

Pourquoi avoir recours à la ligamentoplastie sous arthroscopie ?

L’un des avantages de l’arthroscopie c’est qu’elle permet, de la manière la moins invasive possible, de traiter les lésions ligamentaires et les lésions associées.

En effet, les lésions ligamentaires peuvent être à l’origine de lésions du cartilage au niveau du dôme talien ou de conflits tissulaires liés à une mauvaise cicatrisation des ligaments.

Les douleurs et les risques postopératoires (infections, phlébite…) sont diminués.

L’immobilisation est plus courte et la marche est autorisée d’emblée.

L’objectif est d’offrir au patient un retour le plus rapide à ses activités professionnelles et sportives.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’ICPR : www.icpr.fr/lesions-ligamentaires-cheville.html

© 2018 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire // Groupe Vivalto Santé // Création Agence Gosselin