Suivez-nous
6 boulevard de la Boutière
CS 56816 35768 SAINT-GREGOIRE

Centre Enfance et Parentalité: neuropsychologie et psychologie une nuance subtile!

17 Jan.

Neuropsychologie et psychologie, une nuance parfois subtile que nous explique Hélène HARDY, psychologue spécialisée en neuropsychologie au Centre Enfance et Parentalité du CHP Saint-Grégoire.

La Neuropsychologie est une discipline de la Psychologie qui étudie les liens entre le cerveau et les comportements. Elle permet, grâce à l’utilisation de tests standardisés et d’évaluations, de mieux cerner l’origine des difficultés que l’on peut ressentir. Le bilan neuropsychologique permet ainsi d’évaluer les différentes fonctions cognitives (raisonnement, mémoire, attention, fonctions exécutives, langage, etc.), afin de comprendre le fonctionnement de la personne et de dégager ses points forts, ses faiblesses et ses particularités. Elle permet de discerner ce qui est de l’ordre de difficultés cognitives, psychiques ou émotionnelles. Cerner ainsi les perturbations cognitives et leur origine permet alors de proposer des aménagements ou prises en charge adaptées à chacun.

A QUI S’ADRESSE CETTE PRISE EN CHARGE ?

Chez l’enfant et l’adolescent, la Neuropsychologie s’intéresse principalement aux troubles des apprentissages et du développement ou aux atteintes cérébrales. Mieux comprendre le fonctionnement du jeune, ses forces et ses faiblesses, permet alors de proposer des prises en charge adaptées afin de soutenir son quotidien et la scolarité. Plusieurs éléments peuvent amener à réaliser un bilan neuropsychologique :

  • Haut Potentiel Intellectuel
  • Difficultés dans les apprentissages
  • Déficit attentionnel, avec/sans hyperactivité
  • Dyslexie
  • Dyspraxie
  • Dysphasie
  • Déficience intellectuelle
  • Troubles de la mémoire
  • Troubles exécutifs
  • Troubles du comportement
  • Traumatismes crâniens

Je rencontre des enfants et adolescents de 6 à 18 ans environ.

COMMENT S’EFFECTUE LE SUIVI ?

En premier lieu, un bilan intellectuel et/ou neuropsychologique (capacités attentionnelles, mémoire, organisation, adaptation, etc.) est réalisé selon les plaintes ou les questionnements de l’enfant et de son entourage. Sur cette base je peux réaliser « une remédiation cognitive », c’est-à-dire l’entrainement des fonctions déficitaires, et proposer des aménagements du quotidien. Cette rééducation prend souvent la forme de jeux et d’exercices papier/crayon ou informatisés.

Par exemple, j’aime particulièrement utiliser le jeu « Bazar Bizarre » avec les enfants impulsifs, « Le Lynx » avec ceux qui présentent un déficit attentionnel, ou encore « Les Sardines » avec ceux qui souffrent de difficultés de mémoire… Les jeux de société, de cartes, de plateaux, etc. sont des mines d’or pour les séances de rééducation car ils permettent de travailler différents aspects du fonctionnement cognitif tout en s’amusant.

L’expérience qui a marqué mon début de carrière a été la rencontre avec un jeune de 17 ans, dans une structure de soins en psychiatrie. Il était perçu par les soignants comme un jeune provoquant, qui contestait les règles et l’autorité et se sentait persécuté.

En consultation, ce jeune s’est avéré être en grande souffrance, se posant beaucoup de questions sur sa place, sur qui il était et sur son avenir. L’évaluation cognitive a mis en évidence chez lui un fonctionnement à haut potentiel intellectuel. Cela lui a apporté un début d’explication quant au décalage qu’il pouvait ressentir par rapport aux autres jeunes et cela a permis d’apaiser quelque peu les tensions avec les soignants qui ont pu changer leur regard sur ce jeune.

Cette rencontre m’a vraiment fait prendre conscience de l’importance de tenir compte de la personne dans sa globalité (comportement, émotions, performances cognitives, environnement, etc.) afin de comprendre au mieux son fonctionnement et ses particularités.

AVEC QUI TRAVAILLEZ-VOUS ?

Le neuropsychologue n’intervient pas sur prescription médicale, mais plutôt sur indication d’un professionnel de santé (médecin, orthophoniste, psychologue, etc.), d’un personnel de l’éducation ou à l’initiative des parents.

Dans le cadre de l’évaluation, je peux être amenée à contacter les différents professionnels qui connaissent l’enfant pour avoir une vision globale de son fonctionnement, conseiller des bilans complémentaires ou orienter vers d’autres prises en charge.

Echanger sur les propositions thérapeutiques, travailler en collaboration et croiser les regards constitue une part importante du succès d’une prise en charge ainsi qu’une grande richesse dans la pratique du neuropsychologue.

 

 

© 2018 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire // Groupe Vivalto Santé // Création Agence Gosselin