Suivez-nous
6 boulevard de la Boutière
CS 56816 35768 SAINT-GREGOIRE

Centre Enfance et Parentalité: l’orthophonie

19 Jan.

Spécialiste du langage et de la communication, l’orthophoniste intervient également dans les domaines de la voix, de l’alimentation (oralité), du langage écrit (lecture et écriture), du raisonnement et du calcul …  Pour mieux comprendre cette spécialité paramédicale, nous avons rencontré Claudie SALMON, qui nous parle de son métier d’orthophoniste au sein du Centre Enfance et Parentalité du CHP Saint-Grégoire.

A qui s’adresse l’orthophonie ?

Au sein du Centre Enfance et Parentalité, je reçois en consultation des enfants pour qui il est difficile de s’exprimer oralement, qu’il s’agisse de troubles de la communication, comme le bégaiement, ou de troubles du langage oral (difficultés à construire des phrases, à acquérir du vocabulaire, à prononcer les sons des mots….) ou de troubles de la voix. Je rencontre également des enfants pour lesquels l’entrée dans le langage écrit (lecture, transcription écrite, orthographe…) pose problème, ou encore des enfants qui présentent des troubles du raisonnement logico-mathématique (difficultés à raisonner, être logique, de calcul, de numération…).

Enfin, je reçois des enfants connaissant des difficultés dans leur alimentation (refus des aliments/des morceaux, difficultés de mastication, etc) ou des troubles de la sphère oro-faciale (troubles de la déglutition, fentes faciales et insuffisances vélaires, bavages…). La plupart d’entre eux connaissent un développement typique, d’autres peuvent souffrir de pathologies plus complexes (maladies génétiques, handicaps sensoriels, moteurs, mentaux, troubles envahissants du développement, …)

 Comment se déroule la prise en charge ?

Lorsque je rencontre pour la première fois un patient, nous prenons tout d’abord le temps de comprendre la raison de sa venue et les difficultés qu’il éprouve, nous évoquons les particularités de son développement, de sa vie personnelle, médicale, etc.  Nous réalisons ensuite les épreuves/l’examen permettant de mieux cibler chez lui les troubles potentiels. Je lui propose ensuite, un projet thérapeutique adapté à ses troubles, mais aussi sa plainte dans la vie quotidienne et nous réfléchissons alors ensemble aux moyens de mettre en place ce projet de rééducation (fréquence des séances, accompagnement parental/participation active des parents/séances individuelles, …).

En séance, le jeu reste notre meilleur allié car il agit en tant que médiateur chez l’enfant. Tout l’enjeu pour moi est de réussir à bien comprendre où en est l’enfant que je reçois dans son développement (langagier, communicationnel, mais aussi psychomoteur et plus généralement cognitif) pour  lui proposer selon ses centres d’intérêts, un enrobage ludique permettant de le faire progresser dans ses acquisitions.

C’est pour cela que je trouve indispensable de pourvoir partager et croiser les regards des autres professionnels tels que les pédiatres, psychomotriciens, masso-kinésithérapeute, ergothérapeutes, psychologues, neuropsychologues… qui m’apportent un éclairage différent de par leurs spécialités et enrichissent ma pratique.

Je rencontre également souvent les équipes enseignantes, afin de partager autour des apprentissages scolaires et de l’impact des troubles des enfants que je prends en charge.

© 2018 Centre Hospitalier Privé Saint-Grégoire // Groupe Vivalto Santé // Création Agence Gosselin